L’équipe BioMeca

Julien
Co-fondateur et Président

La création de BioMeca était une évidence, car l’entreprise était le point de rencontre entre une multitude de facteurs. Même si on avait tout pour fonder une solution forte qui correspond aux attentes du secteur et qu’on était parfaitement dans l’air du temps, c’est notre dynamique d’innovation qui nous permet de ne pas être un simple effet de mode. Ce projet de développement me passionne, dans toutes ses facettes, même la comptabilité !

Le planning change de tête tous les matins et réclame une énergie et un rythme soutenu, mais il y a de la vie dans cette baraque. C’est dans cette ébullition que je me sens bien. BioMeca a un petit côté auberge espagnole ! Chacun dans l’équipe vient avec son propre bagage, sa propre vision de la société du travail. Jeune, moins jeune, tatoué barbu, etc. Ici, on s’en fout du moment qu’il y a la compétence et cette affinité qu’on partage en marge de la science.

Pascale
Co-fondatrice et Directrice scientifique

La dimension de recherche appliquée a une utilité concrète. En me lançant dans BioMeca, j’ai brisé ce cycle infernal dans lequel je tournais en rond, et arrêté de me contenter de refaire l’histoire en boucle. Faire que nos découvertes servent réellement aux consommateurs et à leur bien-être, c’est une gratification sociale et morale que je ne regretterai jamais d’avoir trouvée. Même si ce que nous réalisons est très sérieux, chez BioMeca, on n’est pas du genre discret et on rigole énormément. Mais entre les championnats de “poc-poc” et les taquineries, on ne cesse de travailler et de retrousser les manches. L’entrepreneuriat, c’est un peu comme Fight Club… Il faut ce grain qui pousse à aller là où ça punch et être assez barjot pour vouloir y retourner !

Gaël
Ingénieur en bio-imagerie

J’ai rencontré les associés de BioMeca en laboratoire, avant d’être recruté pour accompagner le développement avec mes compétences en microscopie optique. Une opportunité pareille n’arrive pas souvent en fin de Master. Le courant passait si bien que la question ne s’est même pas posée ! Les sujets traités sont tellement divers, cela va des protéoliposomes d’à peine quelques nanomètres aux plantes ou morceaux de peau complets. Sur un même échantillon, on peut y revenir d’un jour à l’autre et devoir totalement changer d’approche, mais si la biologie était linéaire, on s’ennuierait.

Mon rôle pourrait se comparer à l’ouverture d’une boîte à outils. Qu’il y ait un besoin de logiciel d’analyse d’image, ou d’un système pour effectuer des mesures en microscopie de force atomique, je donne le coup de pouce qui décoince ! Chez BioMeca, je n’ai aucun souvenir de moment où on a pu se dire “là, on est bloqués” dans l’équipe. En même temps, on est des as de l’Escape Game…

Anna
Directrice département biologie cutanée

Alors que je ne connaissais rien aux technologies de l’entreprise, je suis entrée en tant que stagiaire parce que j’avais très envie de développer le pôle cosmétique. C’est mon goût personnel qui guidait ce choix, mais aussi que tout était à faire ! J’avais peur de ne rien comprendre, mais j’ai été guidée jusqu’à maîtriser la microscopie de force atomique et à devenir responsable en biologie cutanée. Ce poste a été créé pour moi et ouvrait tellement de perspectives. J’ai immédiatement senti que je n’étais pas là pour ramasser les miettes !

Analyses, manipulations, rapports, présentations des résultats, réunions techniques, tout est sur-mesure… Je suis en quelque sorte la magicienne qui doit sans cesse se réinventer pour susciter cet effet “wahou” chez le client. Dans BioMeca, l’esprit de découverte est très fort et le chemin parcouru incroyable. Tout le monde donne de sa personne ! Je peux littéralement m’arracher les cheveux pour tester un nouveau protocole !

Céline
Business Development Director

Après un an passé en tant que consultante pour BioMeca, et à la suite d’un vrai coup de foudre professionnel, j’ai plaqué une vie bien installée à Londres afin de rejoindre l’équipe et partager mon expérience auprès de ce diamant brut ! D’un côté, je fais la chasse aux prospects jusque dans les congrès et les conférences scientifiques. De l’autre, je transfère mes compétences, en apportant de la structure, des process, et mon vécu. Je suis aussi celle qui bouscule tout avec la certitude que cela en vaut la peine !

BioMeca a la science dans son ADN : elle arrive au bon moment, et a tout ce dont le marché manquait. Et surtout deux associés radicalement différents ! L’enthousiasme de Pascale, la réactivité de Julien, la vision de l’entreprise, de ses objectifs dans le domaine de la santé, et de la croissance des carrières en interne, etc. Tout cela ne cesse de me convaincre !