Comment étudier la pénétration d’un ingrédient actif sur la peau ?

Dans l’industrie cosmétique, et plus généralement dans la formulation chimique, il est primordial de comprendre les effets des ingrédients actifs ainsi que leur degré de pénétration au sein des différentes couches de la peau.

Afin de faciliter la pénétration cutanée, certaines formulations comprennent ce que l’on appelle un liposome, une vésicule bicouche lipidique utilisée comme transporteur. L’objectif de ce type de formulation est de délivrer l’ingrédient actif dans la zone ciblée de la peau dans le but de renforcer son effet cosmétique. Mais, il est difficile de localiser avec précision l’ingrédient actif à l’intérieur de la peau et de savoir si la zone cutanée a été correctement atteinte.

Pour suivre l’ingrédient actif pendant la pénétration de la peau, nous proposons un suivi grâce à un marqueur fluorescent hydrophile implanté dans le liposome.

Pourquoi la microscopie d’épifluorescence ?

La microscopie d’épifluorescence est une technique de microscopie optique reposant sur le marquage de la molécule d’intérêt avec l’aide d’une sonde fluorescente.

Celle-ci consiste en l’excitation de la molécule fluorescente par un laser (longueur d’onde d’excitation) qui lui permettra, tout en revenant à un état stable, de produire un photon (longueur d’émission) qui sera saisi par un capteur (appareil photo).

Cette approche inédite permet de visualiser des molécules ou des structures marquées dans des échantillons biologiques.

Les solutions DermoMeca®

DermoMeca® démontre comment la microscopie d’épifluorescence permet de suivre un ingrédient actif pendant le processus de pénétration de la peau. Il s’agit d’un excellent outil pour sélectionner vos ingrédients actifs ou optimiser vos formulations.

Tout d’abord, nous avons étudié la formulation du produit en vue de déterminer quel marqueur fluorescent est le meilleur candidat. Ce marqueur est ensuite inclus dans la formulation.

Pour effectuer cette analyse, nous avons travaillé sur de la peau humaine obtenue par chirurgie plastique. Le produit, ou ingrédient actif, a été appliqué sur le sujet selon différentes périodes d’exposition.

Figure 1 : Image d’une pénétration cutanée de l’ingrédient actif inclus dans un liposome au fil du temps.

SC : Stratum Corneum, BL : Couche basale, D : Derme. Echelle : 100μm.

 

Nous avons également quantifié la pénétration du produit. Nous avons mesuré le niveau de fluorescence en fonction de la profondeur de la peau.

Cette mesure est primordiale pour comparer la quantité et la pénétration d’un produit simultanément.

Types d’évaluation :

  • Imagerie optique de la pénétration du produit dans la peau
  • Quantification du signal fluorescent
  • Corrélation entre l’intensité de la fluorescence et la profondeur de la peau pour retracer le produit.

Avantages :

  • Informations visuelles sur la pénétration de l’ingrédient actif dans la peau
  • Informations semi-quantitatives à propos de la position et la quantité du produit cosmétique.

CONCLUSION

Grâce à cette étude, nous avons pu déterminer si l’ingrédient actif a été délivré au compartiment cutané ciblé.

Ici, nous avons démontré que la microscopie d’épifluorescence permet de suivre un ingrédient actif dans un système de délivrance tel que les liposomes.

Nous contacter

Cette étude vous intéresse ? Contactez-nous !

Aide au choix
Un autre besoin cosmétique ? Nous avons la solution !

Découvrez nos autres solutions

études de cas

Fonction barrière

La différenciation épidermique conduit à la formation d’un ensemble de cellules apoptotiques, les cornéocytes plus ou moins cohésifs. Un des rôles majeurs de ces strates cellulaires est de réguler la perméabilité de l’épiderme. Cette fonction barrière est due à…
Voir l’étude
études de cas

Effet lissant

La mobilisation cutanée est le résultat des différentes capacités de mobilité de la peau et de ses structures sous-jacentes. Lorsque la peau est étirée et mobilisée, il existe une force de rappel élastique contraire à l’axe de tension, qui tend à ramener la peau à son…
Voir l’étude
études de cas

Effet tenseur

Le derme est en grande partie composé d’une matrice extracellulaire (ECM) dense et riche en collagène. Le collagène du derme représente de loin la protéine la plus abondante et constitue la majeure partie de la peau. Ce collagène dermique est essentiellement…
Voir l’étude