4 octobre 2018 Quelques bases de biomécanique

Contrainte mécanique, déformation, relaxation, module élastique, viscoélasticité, dissipation, … Vous avez la sensation d’entendre « bla bla bla » lorsque l’on vous parle de biomécanique ? Pas de panique ! Nous décodons pour vous les termes de physique importants pour la compréhension des propriétés des matériaux biologiques. Régulièrement, retrouvez une notion fondamentale illustrée de la biomécanique. Aujourd’hui, commençons par un bref glossaire.

 

Quelques définitions des termes biomécaniques :

  • Anisotropie : Elle peut être définie comme une différence, lorsqu’elle est mesurée le long de différents axes, par oppositions à l’isotropie.
  • Déformation : Elle est définie comme la déformation d’un solide due à une contrainte (sans unité).
  • Rigidité : C’est la mesure dans laquelle un objet résiste à la déformation en réponse à une force externe appliquée (mesurée en N/m).
  • Conformité (ou flexibilité) : C’est l’inverse de la rigidité. Plus l’objet est conforme, plus il est facile à déformer (mesurée en N/m).
  • Contrainte mécanique : Elle peut être définie comme le rapport entre la force appliquée F et la surface de la section transversale (mesurée en Pa ou Nm-2).
  • Fluage : C’est la tendance d’un matériau solide à se déplacer ou à se déformer lentement sous l’influence de contraintes mécaniques.
  • Élasticité : C’est la capacité d’un matériau à résister à une force et à reprendre sa forme et sa taille initiales lorsque la force à l’origine de la déformation est supprimée (mesurée en Pa)
  • Extensibilité (ou la rupture de la contrainte) : C’est la valeur maximale de la déformation avant rupture du matériau (sans unité).
  • Hystérésis (ou dissipation d’énergie) : C’est la relation non-linéaire par laquelle une force provoque un changement. Mais comme la force est supprimée, l’inversion du changement n’est pas aussi importante que l’initiale.
  • Viscosité : Elle peut être définie comme une mesure de la résistance d’un fluide à la déformation sous une contrainte de cisaillement. Elle décrit la résistance interne d’un fluide à l’écoulement (mesurée en Pa.s).
  • Viscoélasticité : C’est la propriété d’un matériau présentant un comportement à la fois élastique et visqueux, l’application d’une contrainte provoquant une déformation temporaire si la contrainte est rapidement supprimée mais une déformation permanente si elle est maintenue.
POUR ALLER PLUS LOIN

Consultez ces études de cas

études de cas

Fonction barrière

La différenciation épidermique conduit à la formation d’un ensemble de cellules apoptotiques, les cornéocytes plus ou moins cohésifs. Un des rôles majeurs de ces strates cellulaires est de réguler la perméabilité de l’épiderme…
Voir l’étude
études de cas

Effet lissant

La mobilisation cutanée est le résultat des différentes capacités de mobilité de la peau et de ses structures sous-jacentes. Lorsque la peau est étirée et mobilisée, il existe une force de rappel élastique contraire à l’axe de tension, qui tend à ramener la peau à son…
Voir l’étude
études de cas

Pénétration cutanée

Dans l’industrie cosmétique, et plus généralement dans la formulation chimique, il est primordial de comprendre les effets des ingrédients actifs ainsi que leur degré de pénétration au sein des différentes couches de la peau.
Voir l’étude

Consultez nos autres actus à la une