3 septembre 2020 AFM : une technologie tout-en-un parfaitement adaptée aux exigences cosmétiques réglementaires

Rides, peau grasse, poches sous les yeux, acné, peau sèche, … Il existe une demande claire en matière de produits capables de prouver leur efficacité contre une grande variété de préoccupations formulées par les consommateurs. 

La protection des consommateurs à l’encontre des allégations trompeuses et abusives concernant l’efficacité des cosmétiques fondent le cœur de la réglementation mondiale. Pour que les consommateurs puissent utiliser des produits cosmétiques dans des conditions d’utilisation normales, étiquetées ou contrôlées, ceux-ci doivent être efficaces. Pour cette raison, la réputation d’une marque se fonde surtout sur la capacité d’un produit à répondre aux préoccupations des consommateurs finaux.

Une demande claire pour les cosmétiques prouvant leur efficacité.

 

Tour du monde des réglementations d’efficacité cosmétique

Les principaux cadres réglementaires régissant l’industrie cosmétique remontent à 1938 pour les États-Unis, et 40 ans plus tard en Europe. Depuis, les lois cosmétiques américaines et européennes ne cessent d’inspirer d’autres cadres réglementaires internationaux travaillant à l’harmonisation de la législation sur les cosmétiques.

Dans l’Union Européenne, les produits destinés au marché européen doivent être conformes au Règlement (UE) n° 655/2013 [2]. Celui-ci que “Les allégations relatives aux produits cosmétiques, qu’elles soient explicites ou implicites, doivent être fondées sur des éléments probants adéquats et vérifiables, quel que soit leur type ; il peut s’agir, le cas échéant, d’évaluations d’experts”*.

Dans cette mesure, les preuves d’allégations cosmétiques doivent tenir compte des pratiques les plus récentes. Les études doivent être pertinentes vis-à-vis du produit et des revendications souhaitées, et doivent suivre des méthodes efficaces, fiables et reproductibles tout en respectant des considérations éthiques.

 

En Amérique, la “Food and Drug Administration” (FDA) ne spécifie pas de tests d’efficacité standard pour les cosmétiques (exception faite des produits de protection solaire, soumis à la “Sunscreen Final Rule” depuis 2011). Au lieu de cela, les tests d’efficacité sont construits autour du produit, de son objectif et des revendications cosmétiques qui lui sont attribuées.

Les exigences réglementaires ont un impact sur les besoins en tests d’efficacité de produits cosmétiques. Ceux-ci se retrouvent moins axés sur l’accumulation et la consommation excessive, que la simplicité et la multifonctionnalité technologique. Les industries cosmétiques se retrouvent alors confrontées à de multiples défis. Comment prouver une revendication cosmétique sans perte de temps, d’argent et de ressources naturelles tout en étant conforme aux différentes normes ?

Accomplir des projets en pharmacologie

Les tests d’efficacité s’articulent autour du produit, de ses objectifs et de ses revendications cosmétiques.

 

*Source : Règlement (UE) N° 655/2013

L’AFM, une solution tout-en-un

BioMeca crée une solution sur-mesure qui fait preuve de la même rigueur scientifique que d’autres évaluations cliniques. La Microscopie de Force Atomique (AFM) est une solution tout-en-un parfaitement adaptée aux exigences réglementaires dans la cosmétique.

Pourquoi l’AFM est la solution idéale ?

  • L’AFM mesure directement sur des explants de peau frais non-fixés
  • Elle n’utilise aucun étiquetage pour tester les modèles de peau
  • Les sondes sont réutilisables après manipulation
  • Cette technique permet de justifier jusqu’à trois revendications cosmétiques avec une seule mesure : hydratation, restauration de la barrière cutanée, fermeté.

 

Avec BioMeca, le cœur du test d’efficacité reste la finalité du produit ainsi que ses allégations cosmétiques. Alors que l’inclusivité du développement des produits cosmétiques est en pleine croissance, l’AFM peut à la fois répondre à une problématique d’inclusivité du développement des produits cosmétiques tout en permettant de voir au-delà des barrières réglementaires internationales.

Pour aller plus loin

Ces articles peuvent vous intéresser